Acheteurs
Nos Solutions
Comment ça marche ?
Fournisseurs
Nos Solutions
Comment ça marche ?
Société
Inter Action Digital
Notre Mission
Nos Atouts
L'équipe
Nos valeurs
Actualités Blog
Les bioplastiques
L'injection plastique
La tôlerie
Le décolletage
Le fraisage
Le tournage
Contact S'inscrire Se Connecter

Actualités

Achats sur une plateforme

Mécasphère, le magazine des chefs d'entreprises mécaniciens, parle de The Price Hub dans un article intitulé "Collaborer avec les start-up pour accélérer le changement" publié le 1er décembre 2016.



*******************

COLLABORER AVEC LES START-UP POUR ACCÉLÉRER LE CHANGEMENT

82 % des grandes entreprises mondiales pensent apprendre de l'expérience des start-up qui se trouvent placées au cœur de la digitalisation de l'industrie.


LES PME ONT TOUT À GAGNER À COLLABORER AVEC ELLES

Avec quelques salariés, une start-up peut proposer des solutions intéressant les plus grands groupes mondiaux. La révolution digitale offre de multiples opportunités.


DRIVEYOURTOOLS GÈRE UN PARC D’OUTILLAGE

Les habitudes ont pourtant la vie dure. Jean François Plusquellec en sait quelque chose. En 2013, il lance DriveYourTools, une plateforme qui assure la traçabilité et la gestion du cycle de vie d'un parc d'outillages de mise en forme de matériaux (moules et outillages associés). «DriveYourTools vise à permettre à la myriade d'entreprises de toute la chaîne de valeur de collaborer ensemble", explique-t-il. Équipé de capteurs, l'outillage est connecté à une plateforme hébergée sur le cloud, et consultable par les collaborateurs de l'entreprise et les sous-traitants. Chacun d'entre eux sait où il se trouve, ce qu'il produit, tout en ayant accès à la documentation, à la nomenclature, aux procédures et aux opérations de maintenance en cours, passées ou à venir. En phase de prospection, Jean-François Plusquellec s'étonne de se heurter à un problème culturel : "les donneurs d'ordre et les fournisseurs ont encore du mal à vraiment collaborer ensemble".



XYT : L'AUTOMOBILE FABRIQUÉE AU COIN DE LA RUE

Selon une étude du cabinet de conseil Accenture, 82% des grandes entreprises dans le monde pensent apprendre de l'expérience des start-up et des entrepreneurs pour faire passer leur organisation à l'ère du digital. Elles ne sont que 68 % en France. "Les start-up font leur entrée dans l'industrie pour concevoir des produits nouveaux et repenser les processus industriels", remarque Tahar Melliti, directeur général de l'Alliance Industrie du Futur. "Ce qui conduit à revisiter la manière de produire". Exemple avec XYT, qui a reçu en octobre dernier le label vitrine de l'Industrie du Futur. Son idée : proposer des véhicules électriques simples, robustes pouvant être fabriqués chez un garagiste, le client concevant lui-même sa voiture et choisissant ses composants. XYT a établi des partenariats avec des constructeurs intéressés par le concept pour concevoir leurs véhicules du futur. "Face au scepticisme du marché, la caution de l'Alliance et des industriels présents dans le comité de labellisation donne de la crédibilité au projet XYT", estime François Bichet, expert en stratégie chez Dassault Systèmes.



XTREEE : LE PREMIER PAVILLON EUROPÉEN EN FABRICATION ADDITIVE

Pour Taher Melliti, "les industriels doivent rester à l’écoute des start-up afin de s’accoutumer aux nouveaux modèles économiques et aux ruptures technologiques". Les grands groupes l’ont compris. Dassault Systèmes a créé le 3DExperience Lab, une plateforme collaborative pour soutenir des projets d’innovation de rupture ayant un impact sociétal important. "Autour de la start-up qui apporte l’idée, nous regroupons à l’échelle internationale les acteurs capables de porter l’innovation sur le marché", explique Frédéric Vacher, en charge du 3DExperience Lab. "Des collaborateurs volontaires de Dassault systèmes apportent leur expérience et nous aidons la start-up à numériser son projet en lui fournissant les outils".


C'est ainsi qu'est né XtreeE, le premier pavillon construit en fabrication additive. Enseignants passionnés par la technologie numérique, architectes, ingénieurs civils, ingénieurs en recherche matérielle, scientifiques et roboticiens ont travaillé ensemble pour démocratiser le recours à la construction additive. Lafarge a fourni les nouveaux matériaux, ABB le plus grand robot de sa gamme et Dassault Systèmes la plateforme pour numériser les processus.



THE PRICE HUB : LES ACHATS SUR UNE PLATEFORME

Les PME ont, elles aussi, beaucoup à gagner à travailler avec les jeunes pousses, pour se familiariser avec les nouvelles technologies : Internet des objets, fabrication additive, robotique collaborative. Certaines franchissent le pas et ouvrent leurs portes. Filiale européenne du fabricant japonais de machines pour le travail de la tôle, Amada Europe a servi de site pilote à la plateforme Internet dédiée aux acteurs de la sous-traitance industrielle de pièces sur plan, développée par The Price Hub. Méthode pour gérer les coûts, les fournisseurs et les risques (should-cost) en ligne benchmarking, certification, recherche de fournisseurs, gestion d'appels d'offres, etc., "la plateforme proposée paraissait très intéressante, d'autant que nous consacrons beaucoup de temps à chercher ou suivre nos fournisseurs", explique Guillaume Gilles, responsable Achats du site de Château-sur-Loire d'Amada. De son côté, la start-up a pu corriger des erreurs de logiciel.



MOBILITY WORK : LE PREMIER RÉSEAU SOCIAL DE MAINTENANCE

Accorder sa confiance à une start-up se révèle payant comme dans le cas du groupe FMGC (Fonderie et mécanique générale castelbriantaise) qui a testé Mobility Work, pensé et fondé par Marc-Antoine Talva. Ambition de cette start-up : créer le premier réseau social mondial de maintenance. La plateforme permet de gérer très simplement sa maintenance sans matériel informatique, sans paramétrage et sans formation, depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone : gestion du parc machines, planification de la maintenance, accès aux schémas électriques, plans, vidéos, photos, analyse des données. Par le biais du réseau social, les industriels s'échangent des informations sur leurs équipements. "C'est une approche ludique, séduisante et ouverte sur les technologies modernes", estime Pierrick Pincemin, responsable maintenance technique de FMGC. "Nous avons travaillé avec la start-up pour améliorer le produit". Depuis, FMGC l'a adopté pour gérer ses 800 machines. Résultats : les pannes récurrentes ont diminué, et Pierrick Pincemin estime à 2 à 3% le gain sur un budget maintenance d'1,6 million d'euros. De son côté, la start-up fait son chemin. "Depuis l'ouverture du service en mai dernier, Mobility Work, avec 8 salariés, comptabilise déjà plus de 88 000 machines, et 200 000 interventions représentant 450 000 heures de travail", souligne Marc-Antoine Talva.



AGRICONOMIE DIGITALISE L'AGRICULTURE

Pour faciliter la vie des agriculteurs et garantir une meilleure transparence des prix, Paolin Pascot et ses deux associés, eux-mêmes petit-fils et fils d'agriculteurs ont créé agriconomie.com. Ce site de vente en ligne propose tout ce dont une exploitation a besoin : semences, engrais, vêtements, rangements, pièces détachées de machines agricoles. Une centaine de partenaires distributeurs ont une interface branchée sur le site qui compte 7 000 clients pour un volume d'affaires d'une vingtaine de millions. "Les agriculteurs sont de vrais entrepreneurs prêts à innover", explique Paolin Pascot. "agriconomie.com leur apporte de la transparence sur les prix et des outils d'aide à la décision, seulement possible avec le digital".



FACTORYLAB : FOURNISSEURS DE TECHNOLOGIE ET CLIENTS TRAVAILLENT ENSEMBLE

Si elles ne travaillent pas directement avec les start-up, les PME peuvent s'inspirer de leurs méthodes, en particulier en matière d'innovation. Le travail collaboratif est également l'une de leurs marques de fabrique. Les Fab Labs (voir encadré p. 13), les plateformes collaboratives, autant de lieux ouverts qui permettent aux PME de disposer à moindre coût de moyens de développement et d'accélérer le passage du concept au prototype. Dernière initiative en date, la plateforme FactoryLab, portée par l'Alliance Industrie du Futur et installée à Paris-Saclay. Elle rassemble des grands groupes (Safran, Dassault Systèmes, DCNS, PSA), le CEA List, le Cetim, les Arts et Métiers. Son objectif : accélérer l'intégration des technologies de l'Industrie du Futur dans les usines, en créant un lieu de rencontres entre les fournisseurs de technologies et les clients potentiels. Avec un budget de 40 millions d'euros sur cinq ans, elle accueillera environ 20 projets par an. Des projets courts de 6 à 24 mois centrés sur quatre thèmes : l'usine digitale flexible, l'assistance physique aux opérateurs, l'assistance cognitive aux opérateurs, et l'automatisation des procédés de fabrication et de contrôle. Huit projets sont d'ores et déjà lancés.


*******************

Lire l'article de Mécasphère en .pdf


Vous pouvez également retrouver notre actualité sur Linkedin.


Contacts presse The Price Hub
AB3C
Jean-Patrick Blin - Tél. 01 53 30 74 01 - jeanpatrick@ab3c.com
Stéphane Barthélémi - Tél. 01 53 30 74 04 - stephane@ab3c.com



01/02/2017
Philippe MESTMAN
Actualité
Notre Société
Actualités
The price hub recrute
Contact
Mentions légales

Pour ne rien rater de notre actualité, inscrivez-vous à notre newsletter


Je rejoins The Price Hub
Annuaire des membres
©2018 Inter Action Digital. Tous droits réservés. | contact@thepricehub.com +33 (0)1 73 01 53 20